À propos

Les Lettres du mont-Blanc sont envoyées par Rémi Mogenet depuis la Haute-Savoie, où il habite. Elles évoquent essentiellement la littérature de l’ancienne Savoie, qui a été rattachée pour vingt-trois ans à la France en 1792 sous le nom de département du Mont-Blanc.

Rémi Mogenet s’occupe de ce sujet, la littérature dans l’ancienne Savoie, depuis qu’il a découvert la bibliothèque de son grand-père, qui contenait à cet égard des trésors. Il a ouvert un livre, et une lumière a surgi. D’autant plus envoûtante qu’elle était quasi inconnue, et d’une teinte insolite.

Il a ensuite, comme amateur, publié des articles et des livres, produit des conférences sur le sujet, et rédigé un mémoire sur les châteaux de Haute-Savoie dans la littérature pour le Service archéologique du Conseil général de Haute-Savoie. L’idée lui est alors venue de compléter ces travaux par une thèse de doctorat, car il était depuis presque vingt ans titulaire d’un D.E.A. d’Études anglaises dont il n’avait rien fait : il portait sur The Lord of the Rings de J.R.R. Tolkien, et avait été acquis à la Sorbonne avec une très bonne mention.

Il a rencontré dans ce qui était alors l’université de Savoie, à Chambéry, Michael Kohlhauer, spécialiste de Joseph de Maistre, et celui-ci a accepté de diriger un travail sur le romantisme dans l’ancienne Savoie, qui constitue la période à la fois la plus foisonnante et la plus méconnue de la littérature du Duché.

Ce carnet diffuse partiellement les résultats des recherches, et peut-être de temps en temps ce qui reste des recherches effectuées sur J.R.R. Tolkien et les littératures contemporaines de l’imaginaire, voire d’autres sujets encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le carnet de Rémi Mogenet sur la littérature de l'ancienne Savoie